Les différents testaments

Il existe en droit français trois formes de testament : l’authentique, l’olographe et le mystique.

Le testament authentique est IN-CON-TES-TA-BLE. Il est rédigé avec l’aide d’un notaire qui le certifie authentique et nul ne peut dire qu’il n’est pas valable. Les volontés sont dictées au notaire qui les rédige devant deux témoins ou devant un autre notaire.

La différence avec le mystique c’est que ce dernier est rédigé par le testataire et remis au notaire dans une enveloppe scellée devant deux témoins. Nul n’en connaît le contenu mais il est légalement déposé auprès d’un notaire.

Le testament olographe est plus simple c’est un document manuscrit sans ratures ni taches ni surcharges, signé et daté. Sa rédaction facile s’accompagne d’une certaine fragilité, il peut être détruit ou égaré.

La rédaction d’un testament ou l’expression d’une volonté est le seul moyen de faire savoir à qui vous souhaitez attribuer votre quotité disponible. Cette quotité est la part de votre patrimoine qui ne doit pas aller à vos héritiers directs. En l’absence de mention spécifique, 100% de votre patrimoine sera distribué à vos héritiers dans l’ordre suivant :

1. Vos descendants directs, c’est-à-dire vos enfants, et si vous n’en avez pas,

2. Vos ascendants, c’est-à-dire vos parents, s’ils ne sont plus de ce monde

3. Les membres de votre famille parents au 3ème degré, c’est-à-dire vos frères et/ou sœur d’abord, oncle et tante ensuite et jusqu’à vos neveux ou nièces

Si vous souhaitez attribuer une partie de votre héritage à vos neveux en présence d’héritiers directs par exemple, le recours à la quotité disponible est votre seule option. Celle-ci est limitée ; si vous avez un enfant, votre quotité est de 50% de votre patrimoine, si vous avez deux enfants elle descend à 30% pour atteindre 25% si vous avez trois enfants. Cette part peut être donnée à un ou plusieurs héritiers issus de votre famille ou non – association ou autre.

Les chiffres cités ici sont susceptibles d’évoluer et ne sont donnés qu’à titre indicatif ; ils représentent l’état de nos informations à la date de la rédaction de ce texte.

Leave a Comment